Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jacques Louvain, peut-être

par Dominique Boudou, carnets, extraits, en-cours etc.

16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 12:33

Alors que je mets la dernière main à un texte pour une revue sur le concept de mystère, je pense à toi. Je pense à l'âne que nous avons vu dimanche au parc bordelais et que tu as couru dans un désir de caresse et que tu t'es exclamé : il y en a un pareil dans Shrek. Je ne sais pas comment cette pensée m'est venue, avec ton visage tout rond en surimpression. Je ne sais pas comment les pensées me viennent. Sans doute sont-elles un peu sorcières avec des dents vertes ! Elles font des tas de zigs et de zags, des flopées de grimaces comme s'il en pleuvait, tout aussitôt transformées en tortues poilues, en papillons sur des béquilles et même en éléphants poussant des poussettes.

Alors je pense à Popov que tu aimes tant dans le livre de je ne sais plus qui. L'éléphant Popov n'est pas content. Il pleure même un peu mais ses amis le consolent et il découvre un moyen pour retrouver son sourire joyeux. Je me dis qu'il y a quelque chose de Popov en toi. Non pas à cause de ton visage tout rond mais à cause de la joie que tu es capable d'inventer quand ça ne va pas trop bien. Des règlements stupides ont obligé ta famille à quitter son abri sûr et, chaque soir, papa est obligé de téléphoner au 115 pour obtenir une chambre d'hôtel autour de la ville, en lisière des rocades et des rumeurs automobiles. Sachant qu'une fois, le téléphone répondra non avec sa voix de téléphone. 

Aussi, pour tenir dans ces allées et venues épuisantes, tu essaies de lire tout ce que tu vois sur les panneaux des autoroutes, noms de cités proches ou lointaines, marques de dentifrices et de barres chocolatées, j'en passe j'en passe, tant il y a à lire partout. C'est le moment que choisit Popov pour te taquiner du bout de sa trompe. Ses pensées sont aussi sorcières que les nôtres, tu peux me croire. Zig par ici, zag par là, hop, on décolle et on tutoie le firmament. Le ronron de la voiture te berce. Papa t'observe dans le rétroviseur, ses doigts se crispent moins sur le volant. Maman retient son soupir. La nuit bientôt va tomber. Il pleuvra de l'eau grise et aussi des grimaces d'éléphant. J'aime comme toi les grimaces d'éléphant. Mais au fait, est-ce qu'il y en a, un éléphant, dans Shrek ? Faudra que tu me dises, hein ! Je veux savoir, moi, tout ce que tu sais et que j'ignore.

Partager cet article

Repost 0
Dominique Boudou - dans Carnets
commenter cet article

commentaires

marie-claude 17/11/2011 18:45



Comme il est triste que des enfants aient à subir l'"arrogance" de la vie, 


Comme il est étonnant de les voir s'évader du réel par "magie" interposée,


Comme il est beau de lire "un adulte" qui comme toi, prête oreille à ses rêves ...



Brigitte Giraud 16/11/2011 15:13



Un petit qui vit une situation très difficile, mais il la vit, entouré, et dans son enthousiasme à apprendre, avec la candeur et la gravité des enfants intelligents.