Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jacques Louvain, peut-être

par Dominique Boudou, carnets, extraits, en-cours etc.

12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 11:11

Une heure de l'après-midi. Un ciel trop bas pour la saison et qui pourrait tomber. Séverine et Amina longent la palissade du chantier. Elles ont séché le cours d'hygiène alimentaire, ont bu du coca à la cafétéria, parlé des mecs. Elles rigolent.

Chayeb se réveille à peine. Il avale une gorgée d'eau, se rince la bouche et roule une cigarette. Dans vingt-cinq minutes c'est la reprise. Il descend du compresseur, tu parles d'un endroit pour dormir, avec ces ressorts qui font des bosses dans le dos, et les jambes tu peux pas les étendre à cause des leviers, rote un coup, s'étire comme un chat.

Liebherr, qu'est-ce que ça veut dire Liebherr ?

Chayeb en a croisé du monde sur les chantiers et personne capable de lui dire ça, seulement ça, même Ricoh.

" Mesdemoiselles ! "

Séverine et Amina s'arrêtent, regardent avec leurs yeux ronds cet homme dont la peau a recuit, surgi d'où là, parmi ces enchevêtrements de poutrelles rouillées qui plongent au fond de la terre.

" Non rien, juste bonjour. "

Séverine et Amina rigolent. 

 

Mimine vient de se lever. Elle a mis un collant et un justaucorps noirs, aux pieds des ballerines incrustées d'étoiles argentées. Elle fait ses exercices devant la glace du séjour en écoutant Lully.

Garder la forme, quoi faire d'autre, écouter Lully, mais si au moins elle pouvait laisser la fenêtre ouverte, quand est-ce que ça s'ra fini ce chantier de merde ?

Mimine a lu ce qui est écrit sur le panneau à côté des buses. Direction Départementale de l'Aménagement du Territoire. Assainissement des Eaux. Maître d'Oeuvre.

Mimine bâille, a trop dormi, ses articulations craquent. Elle passe dans le coin cuisine et sort un hamburger du congélo, vérifie la date de péremption.

Péremption ! Pffuitt !

Mimine hoche la tête et trouve qu'elle a enlaidi. Il y a des mots comme ça, comme péremption, qui vous rendent moche tellement vite. Mimine monte le son de la stéréo à cause des marteaux-piqueurs qui font vibrer la baie, et Lully pleure.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marie-claude 12/12/2011 18:17


autour d'un chantier, tant de vies se dessinent ...


amitié .